Adresse de gestion : Association ARCHEA
3, chemin de St Hilaire - 37370 Chemillé-sur-Dême
Tel.: 09 63 27 43 06 - Courriel : archearegioncentre@orange.fr
Association
 
Actualités
 
Publications
 
Programmes


Anciens programmes

Chinon
Rigny
Mévoisins
Saint-Piat
Atlas des communes
Berry antique
Vallée de la Creuse
Tours
Saint-Julien
Chartres
Mégalithes de Beauce
Occupation humaine en Beauce
Le Val d'Orléans
Monnaies Médiévales et Modernes à Chartres

 

Opération Mégalithes de Beauce

Près de 300 mégalithes nous ont été laissées par des communautés de paysans agriculteurs qui se sont installées en Beauce au Néolithique

Recherches :

Après les travaux de précurseurs, des inventaires ont été effectués sur les trois départements du Loir-et-Cher, le Loiret et l’Eure-et-Loir. Les fouilles récentes de Tillay-le-Péneux, Saint-Piat, Malesherbes, et enfin d’Orville ont profondément modifié la connaissance des mégalithes notamment par leur datation et la perception d’une période d’utilisation mouvementée.
La révélation du phénomène de sépulture sous dalle en est aussi un acquis majeur.

Les sépultures mégalithiques :

Leur variété est grande en Beauce soumise à de nombreuses influences culturelles.
Les premières formes de mégalithisme funéraire sont les sépultures sous dalle de type Malesherbes. Puis on trouve des monuments inspirés des dolmens à couloir armoricains et également de remarquables dolmens angevins à portique. S’ajoutent d’imposants monuments compartimentés de la Beauce centrale et de nombreux autres dolmens de petites dimensions.
Les dolmens de Beauce sont trop souvent méprisés pour leur allure grossière liée à l’emploi de matériaux bruts et leur état ruiné.

Les menhirs :

Ces pierres dressées choisies pour leur esthétique demeurent encore mystérieuses. Sont-elles des stèles funéraires, l’emblème de clans, des monuments commémoratifs d’événements ou de personnages, des éléments de dispositifs plus vastes? Une signification religieuse au sens large leur est accordée.
Érigés pendant une longue période contemporaine des dolmens, les menhirs sont relativement rares en Beauce.

Les polissoirs :

Ils sont les vestiges d’une importante activité artisanale: la confection des haches polies.
Le façonnage des ébauches taillées sur ces blocs de grès en place a laissé des traces caractéristiques en rainures et en cuvettes.
Le Dunois et le Vendômois étaient des centres de production quasi industriels. On y trouve des polissoirs parmi les plus beaux de France.

Valorisation :

Un ouvrage destiné au grand public présentant ce premier patrimoine architectural beauceron méconnu susciterait de l’intérêt, du respect et pourrait encourager sa valorisation.

Contact : Jean-Luc Renaud