Adresse de gestion : Association ARCHEA
3, chemin de St Hilaire - 37370 Chemillé-sur-Dême
Tel.: 09 63 27 43 06 - Courriel : archearegioncentre@orange.fr

Opération Aqueducs :
L’aqueduc de Traslay et les aqueducs du Berry

Programme 2008 – 2011
Dates des fouilles : juin – août – octobre 2008

Les recherches sur les aqueducs du Berry à l’époque gallo-romaine ont pour objectif principal de caractériser et déterminer le réseau d’adduction, et de proposer une carte de ce réseau (SIG), en le considérant à par entière comme un élément structurant le territoire, au même titre que le réseau viaire et le réseau hydrographique. L’objectif final est la réalisation d’une synthèse régionale sur le réseau d’adduction. L’étude des aqueducs du Berry se déroulera en trois temps.

Formation :

Tout d’abord il s’agira de poursuivre l’étude de l’aqueduc de Traslay, entamée depuis 2005 : Avaricum, capitale de cité des Bituriges Cubi, était alimentée en eau par au moins quatre aqueducs, connus sous les noms d’aqueduc de Menetou-Salon, de Valentigny, de Nérigny et de Traslay. Ce dernier est le mieux connu des quatre, mais surtout le plus étudié. D’une longueur de près de 45 kilomètres, il se place parmi les aqueducs de grande taille de la Gaule et de l’Empire romain, dépassant en longueur des aqueducs comme ceux de Fontenay à Tours (Indre-et-Loire ; 21,5 km) et de Cahors (Lot ; 31 km). Il ne peut être comparé aux géants que sont les aqueducs de Nîmes (Gard ; 50 km) et du Gier à Lyon (Rhône ; 86 km), mais sa longueur lui confère déjà une grande importance du point de vue de l’alimentation en eau de la capitale de cité antique. Il se situe dans la partie sud-est du département du Cher, et traverse un total de 13 communes - voir la carte -.

Cet aqueduc est connu depuis le XVIIe siècle, a été fouillé en 1997 (premier rapport de fouilles), et des travaux universitaires (2005 – 2006) et pour le compte du SRA (2007) ont permis d’apporter de nouvelles connaissances sur cet ouvrage. L’étude sera poursuivie au moyen de prospections pédestres, aériennes, géophysiques et de fouilles archéologiques qui débuteront en juin 2008. Les résultats conditionneront par la suite et pour les autres années, l’emplacement d’autres fouilles en divers points de l’aqueduc.

Recherche :

Il s’agira ensuite d’étudier les "autres aqueducs de Bourges", des environs de Bourges et du Cher afin de caractériser le réseau d’adduction à proximité immédiate de et dans la ville antique d’Avaricum, également capitale de cité des bituriges. Il s’agira également d’étendre l’étude à l’ensemble du Berry antique pour répondre à l’objectif premier.

Valorisation :

Afin de valoriser le travail réalisé en 2008, l’aqueduc de Traslay et les aqueducs du Berry seront mis en valeur au moyen de la réalisation de conférences, de posters et panneaux (disponibles dans les mairies, écoles musées…), et de la publication des rapports à la fin de l’année.


Contact : christian.cribellier@culture.gouv.fr et marianne.surgent@orange.fr